The delights of Nero

Les délices de Néron est une installation doublée d’une performance réalisée en 2017. L’idée était de rendre le personnage de Néron encore plus artificiel qu’il ne l’est devenu suite à la romance et la déformation de l’Histoire entourant ce personnage énigmatique, caricaturé et diabolisé par ses successeurs et ses biographes posthumes.

Alors, loin de l’image du Néron jouant de la lyre sur les hauteurs d’une Rome en flamme, l’idée était de créer une scène calme et anxiogène respirant le faux, mettant en scène un Néron jeune et statique au sein d’un univers tout autant artificiel que l’image dont il est porteur. Ici, la tension ne vient plus du personnage mais de l’appropriation et de la création d’un univers à contretemps qui résonne étrangement.